FORMATION PRO - Par la marionnette : un jeu spécifique pour explorer les relations vivant/inerte

Formation
Du 30 mai au 4 juin 2022
Inscriptions jusqu'au 29 avril 2022
Ecole des Vivants
Alpes-de-Haute-Provence
Avec Emilie Flacher et Guillaume Lecamus
Par la marionnette

En partant du simple constat que par la force de l’imaginaire, on peut très facilement projeter du « vivant » sur des formes inanimées, il s'agira d'explorer à l’aide de matériaux bruts, les bases de la manipulation de marionnettes.
Ce stage propose d’élire ces matériaux comme personnages, de les mettre en jeu, de leur prêter une voix, de donner l’illusion qu’ils sont « animés » par l’impulsion de mouvements précis. Seront également explorées les géométries dramatiques, les différentes forces qui se créent dans la relation à cet autre : l’inerte, l’objet ou comment actrices et acteurs de chair et d’os et matières cohabitent sur scène et ce qu’ils racontent.
Il s'agira d'apprendre à faire un pas de côté, à se décaler, à laisser la place à l’autre, l’inerte, le bout de bois, le pantin ou le matériau brut, tout en existant, et à jouer de cette relation porteuse de sens et d’émotions.

Objectifs pédagogiques :

- Faire exister une relation dramatique avec un objet inerte
- Improviser à partir de consignes données avec des marionnettes ou matériaux bruts
- Créer une forme brève à partir d’un texte
- Apprendre à se décentrer et à observer ce qui est hors de soi-même
- Utiliser des outils d’écoute, de créativité et de spontanéité

MODALITÉS

Du 30 mai au 4 juin 2022 à L'Ecole des Vivants (Alpes de Haute Provence)
Formation entièrement en présentiel
Durée du stage :
5 jours / 35 heures
Public concerné : comédien·ne·s, artistes de la scène
Conditions d'accès : avoir des droits à la formation disponibles auprès de l'AFDAS (autres financements : nous contacter)
Tarifs : nous contacter
Informations & inscription auprès de Joffrey : formationpro@lareplique.org / 04 26 78 12 80
Date limite d'inscription : vendredi 29 avril 2022
Dans un souci d'inclusion et d'amélioration de notre accessibilité, nous vous invitons à signaler d'éventuelles situations de handicap afin que nous puissions en tenir compte au mieux.

 

FINANCEZ VOTRE STAGE GRÂCE AUX BOURSES ADAMI
Pour les comédiens n'ayant pas de droits Afdas (hors carence)
Voir conditions

Image retirée.

Intervenant(s)
Emilie Flacher

Co-créatrice de la compagnie Arnica en 1998, elle développe une démarche autour de la mise en scène de spectacle de théâtre de marionnettes dans la rencontre avec les écritures dramatique contemporains. Son rapport particulier à la sculpture, à la matière, à l'espace l'emmène dans un langage propre, ancrée dans les recherches autour du renouveau du théâtre de marionnettes.
D’une formation initiale théâtrale, elle a suivi les formations au théâtre de marionnettes avec Emilie Valantin (Théâtre du Fust) et Alain Recoing (Théâtre aux Mains Nues), deux marionnettistes qui ont une attention particulière aux textes théâtraux, puis elle a réalisé un Master de Dramaturgie et écriture scénique à la faculté d’Aix-en-Provence, sous la direction de Danielle Bré.
Elle a créé une dizaine de spectacles entre 1998 et 2011 sur des textes de Jean-pierre Siméon, Patrick Dubost, Eschyle, Kateb Yacine, Gregory Motton, Carole Martinez,… en résidence au Théâtre de Bourg-en-bresse.
Entre 2011 et 2014, elle est artiste associée à la Maison du Théâtre, Centre de ressource pour l'écriture contemporaine en milieu rural basée à Jasseron (01). C'est l'occasion pour elle d'engager un premier compagnonnage avec l’auteur Sébastien Joanniez autour de l’Écriture d’Ecris-moi un mouton, trilogie autour des relations entre la France et l’Algérie.
En 2016, elle s’essaie à l’écriture au plateau et écrit CLAIRIÈRE, dont le manuscrit est Lauréat d’Artcena pour les Dramaturgie Plurielle en Novembre 2016. (Production TNG CDN de Lyon.)
Entre 2018 et 2020, elle crée 4 spectacles autour de la fable animale, dont Buffles de Pau Miro, et trois commandes d’écritures à Anaïs Vaugelade, Julie Aminthe et Gwendoline Soublin.
Parallèlement à ses créations au sein de la Cie Arnica, elle répond à des commandes de création extérieurs, comme par exemple avec le Théâtre de Marionnettes de Genève « Comme sur des roulettes » en 2020 ou elle collabore avec l’autrice Noëlle Revaz.
Elle invente depuis 2002 des projets artistiques de territoires et projets d’actions culturelles qui s’intéressent à la création participative, au développement d’espace de création autour de la marionnette permettant à tout public de développer l’expression, la créativité, la sensibilité à travers les différentes phases de création de spectacles de marionnettes.
Depuis 2014, elle intervient régulièrement dans le cadre de la formation professionnelle, au sein des Ateliers d’Arketal, de l’ESAD à Paris, du Théâtre de marionnettes de Genève, de l’ESNAM, de l’Université lumière Lyon 2, etc.

Guillaume Lecamus

Diplômé d’État en tant que professeur de théâtre. Enseignant au conservatoire de la ville de Paris (cours interconservatoires : marionnettes)
Nombreuses coopérations artistiques, en particulier la danse butoh avec Leone Cats-Baril et la marionnette avec François Lazaro. Avec sa cie Morbus théâtre, il poursuit les developpements artistiques de celui-ci en mettant en scène les relations entre vivants et matières inertes en étroite collaboration avec les écritures d’aujourd’hui. Dernièrement, il a mis en scène 54x13 de Jean-Bernard Pouy, Balbutiar XI d’Antoine Volodine, J’ai tué de Blaise Cendrars. A la suite de 54x13, spectacle sur le cyclisme, il continue d’explorer les thèmes du sport, du courage et de l’endurance avec un prochain spectacle écrit par Gwendoline Soublin : 2h32, inspirée de la vie de la marathonienne Zenash Gezmu. Engagé en particulier envers les écritures des auteurices contemporain.es, de tous poils, participe depuis de nombreuses années à divers laboratoires.
Depuis peu, il réalise aussi des fictions sonores : La convergence des méridiens, Les montagnes hallucinées (adaptation de la nouvelle d’HP Lovecraft)