FORMATION PRO - Seul(e) et drôle

Du 11 au 23 mai 2020
Marseille
Avec Laureline Kuntz & François Rollin
Seul et drôle

La pratique à la mode de « faire rire » peut enrichir le travail théâtral, à condition d’y réinvestir du sens et un intérêt artistique réel, au milieu de propositions trop souvent fragiles. Pour nous, le rire vient a posteriori.
Il s’agit surtout d’un désir de (et d’une capacité à) faire réagir, émouvoir, intéresser, alerter, en bref, faire notre job d’artiste, même seul·e sur un plateau. Nous travaillerons sur comment développer chez chaque stagiaire une faculté personnelle de raconter ou se raconter. Cela impliquera de faire naître ou d’explorer nos capacités d’écriture, puis d’y frotter nos univers d’acteur·trice·s.
Les formes et codes tels que le slam, le stand-up, le sketch ne seront pas une fin en soi mais des outils pour parvenir à nos objectifs.

MODALITÉS

Du 11 au 23 mai 2020 à Marseille
Durée du stage : 
12 jours / 84 heures
Public concerné : comédiens ayant des droits à la formation disponibles auprès de l'AFDAS
Informations & inscription auprès de Joffrey : production@lareplique.org / 04 26 78 12 80
Date limite d'inscription : vendredi 3 avril 2020

Intervenant
Lauréline Kuntz

Autrice, interprète, humoriste, chroniqueuse, enseignante et performeuse, formée au TNS, titulaire d’un DEA d’études théâtrales, Lauréline est  championne de France de slam en 2007. Talentueuse, elle est sollicitée pour son énergie, sa maîtrise des mots, son travail d’écriture et son talent d’actrice en France et à l’international.
Lauréline Kuntz trouve l’inspiration dans de multiples sources issues à la fois de la culture "populaire" et de la culture "élitiste", sans distinction. En 2007, elle crée son premier seul en scène Dixlesic, puis Miss Crise, Arrête de te plaindre, pendant la guerre on se plaignait pas !, Lauréline Kuntz et Le Questionnaire Fou...  elle les joue en à Paris, en France et à l’étranger. Pour ses seuls en scène, elle est lauréate à 2 reprises du Fonds “auteur Humour” de la SACD. Entretemps, elle a aussi créé le spectacle collectif le Kabaret Kuntz, participé à l’écriture du one man show de Rodolphe Sand Tout en finesse!, mis en scène par Anne Bouvier, accompagné le danseur contemporain Kiyan Koshoie dans l’écriture et de son premier seul en scène… Son dernier texte Marius des Mers sera en création en 2020. Master class à Pompidou, conférence d’écriture « live », chroniques sur-mesure ou Miss Météo mais aussi "académie d'expression" pour les jeunes des quartiers prioritaires de la Ville de Paris … Lauréline est souvent sollicitée pour son savoir-faire unique avec les mots et s’engage. Son premier film, Gentil.le qu'elle a écrit, co-réalisé et dans lequel elle joue avec François Rollin, sort fin 2019. Son nouveau spectacle Actrice Française, autofiction sur les stéréotypes liés aux comédiennes françaises et la fascination qu'éprouve le public pour leurs histoires personnelles, mélange de vie intime, de rêves et d'anecdotes vécues, verra le jour en 2020. 

François Rollin

Homme d’écriture d’abord, en tant que journaliste pour le journal Le Monde, puis chroniqueur dans les revues Vu de Gauche et Fluide Glacial, il invente les Guignols de l’Info sur Canal+, en 1990 avec Benoît Delépine et Jean- Marie Gourio. Il est à l’origine de scénarios cultes tels que « la boîte à coucou » de Johnny. Ayant un véritable don pour l’écriture humoristique et animé par un réel désir de partage, il soutient et met en scène nombre d’amis et de collaborateurs, parmi lesquels Pierre Palmade, Jean-Marie Bigard, Jean-Jacques Vanier, Guy Carlier, Chantal Ladesou, Arnaud Tsamère, Vincent Dedienne, l’Ensemble de Trompettes de Lyon, le New Lyric Boys Band, et bien d’autres. Il imagine l’émission Ardimat pour son ami Thierry Ardisson, forme un duo avec Edouard Baer pour la présentation du happening théâtral Le Grand Mezze joué au Théâtre du Rond Point, ou encore s’invite au Royaume de Kaamelott d’Alexandre Astier sur M6. Il publie J’ai réfléchi pour vous, un recueil de chroniques chez Glénat, puis, plus récemment, Les grands mots du Professeur Rollin et Les Belles Lettres du Professeur Rollin chez Plon, Pierre Desproges est vivant chez Point Seuil, Colères chez Stock, Les dictées loufoques du Pr Rollin puis Epîtres, avec Arnaud Tsamère et Arnaud Joyet, chez La Martinière.
Homme de radio
également, il débute sur France Inter avec ses chroniques quotidiennes chez Brigitte Vincent ou dans Curriculum Vite Fait aux côtés de Serge Fournel. Il anime par la suite les Matinales d’Europe 2 comme chroniqueur. De retour à Radio France, il crée en 2003 L’oeil du Larynx sur France Culture, où il reste pendant 6 saisons. En 2014, il présente une chronique dans la matinale de France Inter, chaque mardi à 8h55. Il est désormais « sociétaire » des Grosses Têtes, sur RTL, et accompagne périodiquement Edouard Baer dans la Matinale de Nova.

Homme de spectacle surtout, il acquiert une véritable notoriété grâce à la série télévisée Palace dont il est co-auteur, série réalisée par Jean-Michel Ribes au sein de laquelle il créé son personnage, le Professeur Rollin qui le suivra tout au long de sa carrière, notamment dans Le Professeur Rollin a encore quelque chose à dire, ou sur France 5 avec, entre autres, Les Contes de Noël et du Nouvel An. Il interprète également sur scène les textes de l’humoriste québécois Pierre Légaré, dans Seul. En 2005, il imagine, à ses initiales, les « FMR », une série de 10 créations inédites, au théâtre l’Européen, seul ou accompagné (Ramzy, Clémentine Célarié, etc.). Le 5 mars 2009 à l’Olympia, il revient avec son spectacle mythique Colères, co-écrit et mis en scène par Joël Dragutin. Et pour notre plus grand plaisir, il revient sur scène en incarnant son personnage culte avec Le Professeur Rollin  se rebiffe  écrit par Joël Dragutin et Vincent Dedienne, et mis en scène par ce dernier, à Paris au Théâtre de l’Européen en 2015 puis au Théâtre Michel jusqu’au 2 janvier 2016. Et plus récemment la version actualisée Le Professeur Rollin se re-rebiffe à l’Européen depuis le 10 novembre 2016.  
Au cinéma, on le voit également à l’affiche des
Clefs de bagnole de Laurent Baffie, Combien tu m’aimes de Bertrand Blier, Fauteuils d’Orchestre de Danièle Thomson, A quoi bon d’Edouard Baer, Les Nuits d’été de Mario Fanfani, Tamara d’Alexandre Castagnetti.